A A A
Bourgogne

Qu'est-ce que l'Art Roman ?


C'est pendant la seconde moitié du XIe siècle et le début du XIIe siècle qu'une série de transformations va favoriser l'apparition et l'expansion du style roman. Une plus grande stabilité politique est alors accompagnée d'une croissance démographique lente, mais importante.

Parallèlement, il y a deux autres phénomènes qui se développent en Europe et qui sont fondamentaux pour la compréhension de l'apparition, du développement et de l'expansion de l'architecture romane : le monachisme et le culte des reliques.

La fondation du Monastère de Cluny en Bourgogne, en 910, marque un tournant dans l'histoire du monachisme occidental. Le pouvoir de ce Monastère contribua à la consolidation de certains des principes d'unité, qui sont la base du langage artistique commun en Europe, c'est-à-dire, l'art roman.

Le culte des reliques et les pèlerinages sont des aspects qui dépassent le phénomène de la religion et de la dévotion. Ils sont des facteurs d'échange et de partage de connaissances, se transformant en des moteurs de la création artistique.

Ce fut le facteur religieux, plutôt que tout autre, qui contribua à l'européanisation et à la diffusion des éléments qui ont permis de définir le concept du roman, bien qu'il existe des bâtiments de caractère profane, civile et militaire, d'une grande importance dans le développement et l'affirmation de l'architecture romane.

Le système de construction qui caractérise l'architecture romane commence à se définir juste avant le milieu du XIe siècle. C'est dans les régions de Bourgogne, du Languedoc, d'Auvergne et du sud-ouest de la France, ainsi que dans les royaumes ibériques de Navarre et de Castille, que l'on retrouve la véritable originalité de la création artistique de cette époque.



L'Art Roman au Portugal

Le style roman fait son apparition au Portugal à la fin du XIe siècle, dans le cadre d'un phénomène plus vaste d'européanisation de la culture qui introduit dans la Péninsule Ibérique la réforme monastique clunisienne et la liturgie romaine. L'arrivée des ordres religieux de Cluny, de Cîteaux, des Chanoines Réguliers de Saint-Augustin et des ordres militaires doit être perçue dans le processus de la Reconquête et de l'organisation du territoire.

La conquête de Coimbra aux Maures en 1064, par Fernando Magno de Léon, a apporté une plus grande sécurité aux régions du nord. Cette époque est marquée par une croissance démographique, par une occupation plus dense du territoire et par un habitat plus structuré. L'expansion de l'architecture romane au Portugal coïncide avec le règne du roi Afonso Henriques.

Les travaux des cathédrales de Lisbonne, Coimbra et Porto commencent à cette époque et le Monastère de Sainte-Croix de Coimbra est alors édifié.

Tout en étant une architecture essentiellement religieuse, l'art roman est étroitement lié à l'organisation ecclésiastique diocésaine et paroissiale et aux monastères des divers ordres monastiques, fondés ou reconstruits au XIIe et XIIIe siècle.

Au Portugal, l'architecture romane est surtout concentrée dans les régions du nord-ouest et du centre, allant de pair avec la période de structuration de leur habitat, avec les paroisses et toute une organisation religieuse et vicinale de villages.  L'expansion du style roman ne correspond pas exactement à la Reconquête, mais plutôt à la réorganisation du territoire. Les diocèses se répartissent en des paroisses qui ont une connexion très forte dans la région d'Entre-Douro-e-Minho.

  • Sanctuaire de Paray-le-Monial, Bourgogne, France Augmenter
  • Sanctuaire de Paray-le-Monial, Bourgogne, France Augmenter
  • Basilique de Vézelay, Bourgogne, France Augmenter
  • Cathédrale de Lisbonne, Portugal Augmenter
  • Cathédrale de Coimbra, Portugal Augmenter
  • Cathédrale de Porto, Portugal Augmenter
  • Monastère de Santa Cruz, Coimbra, Portugal Augmenter
  • Église Saint-Martin de Fromista, Palencia, Espagne Augmenter