Église du Sauveur de Ribas - Rota do Românico
RÉSERVER UNE VISITE

La tradition attribue la fondation d'un petit monastère à Ribas aux Chanoines Réguliers de Saint-Augustin.

C'est l'archevêque de Braga, D. João Peculiar, qui devait assurer la protection du monastère, marqué par la présence du prêtre D. Mendo, dont le corps ferait des miracles, longtemps après sa mort, en 1170, malgré la non existance de toute preuve documentaire.

Il faut souligner l'homogénéité de l'Église de Ribas, qui a sans doute été construite en une seule campagne.

La décoration révèle une grande cohérence dans la préférence des perles, présentes à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église.

L'intérieur, comme dans la plupart des églises romanes, relève d'un autre esprit, marqué par la Contre-Réforme et par le renouveau liturgique après le Concile de Trente (1545-1563). L'exubérance du bois sculpté des retables [autels] et du lambrequin qui couronne et couvre l'arc triomphal, le plafond à caissons et la balustrade du chœur n'en sont que quelques exemples.

De cet ensemble, il faut aussi mettre en évidence la richesse des images du Saint-Sauveur, de la Vierge de la Vallée et de la Vierge du Rosaire.

Sur le mur du fond du sanctuaire, derrière le retable principal [maître-autel], une importante peinture murale a été identifiée et elle représente le saint patron de l'Église.


Type: Église

Classement: Classement en cours

Itinéraire: Vallée de Tâmega

XIIe siècle - Existence probable d'un ermitage rendant hommage au Sauveur;

1220 - Lors des "Inquirições" [enquêtes administratives] du roi Afonso II, l'Église de Ribas est mentionnée, mais elle n'appartenait pas au patronage royal;

1258 - Les témoignages des "Inquirições" [enquêtes administratives] du roi Afonso III rapportent que le patronage de l'Église de Ribas appartenait à certains chevaliers et gouverneurs;

1269 - Date probable de l'édification de l'Église qui subsiste encore;

1320 - L'Église de Ribas est taxée de 350 livres pour aider aux croisades;

1565 - Date traditionnellement indiquée comme celle de l'exhumation du corps du benoît D. Mendo qui y aurait été enterré en 1170;

1726 - La seule trace du culte au benoît D. Mendo est la dent qui était utilisée contre la morsure des chiens enragés;

1758 - L'Église avait quatre autels et il n'y a aucune mention au cloître ou aux pièces monastiques;

1878 - Pinho Leal dit qu'une partie du monastère existait encore et servait de résidence au curé de la paroisse;

1970 - Il y a des documents qui rapportent des travaux de l'Église à la charge de la paroisse;

2000-2001 - Il y a des documents qui rapportent des travaux de l'Église à la charge de la paroisse;

2010 - L'Église du Sauveur de Ribas intègre la Route du Roman.

Divin Sauveur - 6 août

Réservation obligatoire

Samedi - 17h/19h (hiver/été); Dimanche - 09h

Monument accessible, ou partiellement accessible, aux personnes à mobilité réduite.

+351 255 810 706

+351 918 116 488

visitasrr@valsousa.pt

Comment s’y rendre :

41,454794, -8,017345

Lugar da Igreja, Ribas, Celorico de Basto, Braga

Nord du Portugal : A28/A3 » A11 ( Felgueiras ) » A7 ( Guimarães ) » Fafe » Rota Românico/Igreja de Ribas.

Porto : A3 ( Valença ) » A7 ( Guimarães ) » Fafe » Rota Românico/Igreja de Ribas.

Centre/Sur du Portugal : A1 ( Porto )/ A29 ( V.N. Gaia ) » A41 CREP » A42 ( Felgueiras ) » A11 ( Felgueiras ) » A7 ( Guimarães ) » Fafe » Rota Românico/Igreja de Ribas.

Celorico de Basto : N210 Fermil de Basto » Rota Românico/Igreja de Ribas.