L'art roman - Rota do Românico

L'architecture romane se développa progressivement dans certaines parties de l'Europe médiévale, entre la fin du Xe siècle et les deux premières décennies du XIe siècle. Ce temps est marqué par un fort dynamisme dans la définition de planimétries originales, de nouvelles solutions de construction et dans les premiers essais de sculpture architecturale, principalement dans les régions de l'Espagne et de la France d'aujourd'hui : la Bourgogne, le Poitou, l'Auvergne et la Catalogne.

Ce phénomène doit être compris dans un cadre historique plus complexe, marqué par l'expansion du monachisme et par l'augmentation des pèlerinages. L'architecture romane n'était pas exclusivement religieuse. Des châteaux, des palais, des tours, des ponts, des routes et d'autres installations publiques ou privées ont également été construites en grande quantité et variété.

Entre 1060 et 1080, l'architecture romane consolide ses principales innovations techniques et formelles, utilisant une connaissance pré-existante et l'adaptant à de nouveaux besoins et à de nouvelles fonctions. Dans ce contexte, la planéité de l'église romane, bien que variée, est déjà bien déclinée autour de 1100, tandis que la sculpture envahit le bâtiment, couvrant les chapiteaux et décorant les façades et les cloîtres.

L'art roman a été considéré comme le premier style européen. S'il est vrai que l'architecture et les arts romans sont un phénomène commun aux royaumes européens de l'époque, l'une des principales caractéristiques de ce style est justement sa diversité régionale. Malgré les réévaluations constantes pour essayer de mettre à jour la division de l'Histoire de l'Art en styles, ceux-ci sont toujours des baromètres utiles pour définir l'histoire des formes. Les styles servent surtout à classer de grands groupes de monuments et ne peuvent pas exercer une influence unique sur l'analyse d'un bâtiment particulier.

En effet, il existe des systèmes de construction et de décoration qui peuvent être classés selon un style particulier, mais qui ne correspondent pas nécessairement aux concepts traditionnels respectifs. Par conséquent, en ce qui concerne l'art roman, certaines dénominations parallèles, telles que "populaire", "rurale" et de "résistance", s'avèrent de plus en plus plausibles afin de pouvoir classer toute structure architecturale faisant l'objet d'une étude.

De pair avec la diversité régionale, l'architecture romane est caractérisée par une longue diachronie. La continuité de ses formes dans le temps, dont la vaste chronologie peut s'étendre entre la fin du Xe siècle et le XVe siècle – dans le cas du Portugal et d'autres régions hispaniques –, nous oblige à avoir de plus en plus présent son caractère vernaculaire et la vulgarisation de ses formes.

Ainsi, étant donné le caractère réducteur de la notion de "style", avant de parler de "style roman", nous devons tout d'abord tenir compte de la notion plus large de "période romane", plus compatible avec l'hétérogénéité et la variabilité qui caractérisent cette époque du Moyen Âge.

Quand nous parlons de l'architecture romane, il faut avoir à l'esprit que les bâtiments ne sont pas uniquement un ensemble d'éléments qui, coordonnés entre soi, donnerait une certaine forme qu'on appellerait "construction romane". Les bâtiments sont aussi, et surtout, le résultat de combinaisons conceptuelles, mais aussi de conjonctures historiques, économiques, politiques, sociales et religieuses spécifiques.

Quoi qu'il en soit, ils sont le résultat de l'action humaine. Un style n'est pas seulement un ensemble de solutions formelles lié à un objet artistique et / ou architectural, mais plutôt une combinaison de formes, d'idées et de fonctionnalités.

Bien plus qu'une histoire des formes, l'architecture doit être envisagée comme l'histoire des significations. La création de groupes régionaux, réunis sous le titre d'"art roman", est le résultat de la stabilisation de différentes solutions techniques, formelles et fonctionnelles dominantes et, par extension, de différents sens. L'art du XIe et XIIe siècle, créé dans toute l'Europe occidentale et s'étendant au-delà de ces siècles, ne s'est pas toujours exprimé avec les mêmes caractéristiques dans les différentes régions et pays.

Apprendre plus :

Romanesque architecture - EN

Romanesque architecture and arts - EN

Chantier roman

Glossary - EN

Bibliography - EN