Rosa Carvalho - Rota do Românico

Madame Rosinha, comme on l'appelle affectueusement, a une longue et solide relation familiale avec le Monastère de Travanca. Elle est la gardienne de l'église depuis 1976, lorsqu'elle a « hérité » d'un autel dont s'occupait déjà sa grand-mère, qui préparait aussi la soupe pour le déjeuner des ouvriers impliqués dans les travaux du monastère. Son grand-père a été le sacristain de la paroisse pendant 50 ans. Son père est né dans la maison en face du monastère.
Madame Rosinha fait également partie de la chorale et du groupe de lecture, en plus d'assurer l'ouverture de l'église aux visiteurs, entre autres activités.
Elle est également fière des liens de parenté de sa famille avec l'écrivain Agustina Bessa-Luís (1922-2019), baptisée au monastère de Travanca. Sa grand-mère était la nourrice de l'écrivain et deux proches étaient ses filleuls.
Elle rappelle également le peintre et sculpteur Acácio Lino (1878-1956), né à Travanca et enterré dans le cimetière à côté du monastère. Ce peintre donne son nom à l'école primaire locale où travaille Madame Rosinha.